À PROPOS

À PROPOS

« CANNAPHOBIA » est un film documentaire qui a pour but de revisiter l´origine des peurs et des aprioris concernant le chanvre et ses différents usages, en abordant également le thème des cannabinoïdes, la législation les concernant, ainsi que leurs dérives.

Un des points de départ de mes recherches a été le cannabidiol, plus connu sous le nom de CBD:

Au départ je voulais faire un documentaire loin des clichés de ceux que l´ont voit régulièrement dans les reportages sur ce thème, et qui, pour la plupart, attise la flamme de la prohibition, et aussi en même temps, comprendre un peu mieux d´où venait ce fameux CBD… Dans ce film pas de grands champs de cannabis à perte de vue, pas de caméras cachées, de témoignages à visages masqués et de perquisitions musclées

Vivement intéressé par le sujet je n’imaginais pas à quel point il serait compliqué d’obtenir certains de ces témoignages dans un climat de flou juridique plus qu’ incertain concernant cette molécule, aussi bien en France qu´ à l’étranger, comme j’ai pu le constater à Madrid où ce n’était pas aussi simple que ça d’aborder ce thème… En y allant je pensais naïvement que les espagnols seraient beaucoup plus ouverts sur la question…
Mais pas du tout… Juste après qu’une simple crème au CBD ait été retirée des ventes, avec la désinformation assortie, les magasins de cigarettes électroniques espagnols commençaient aussi à retirer précipitamment leur stock de e-liquides au CBD, bien qu’ils ne contiennent aucun élément psycho-actif…Ils craignaient de se faire saisir les stocks, et il y avait eu des lettres d´avertissement adressées aux distributeurs de CBD. Même certaines associations cannabiques dans lesquelles je me suis rendu refusaient de faire pousser du CBD pour aider les patients, encore de peur de se retrouver dans des complications… Dans ce contexte de flou juridique, la plupart des docteurs et chercheurs que j´ai contacté ne souhaitaient pas s´exprimer sur ce sujet à ce moment précis. Encore une fois cette peur, cette paranoïa, cette psychose autour de cette plante qui pourrait apparemment atténuer pas mal de pathologies, était vraiment palpable, un malaise bien réel finalement… Je me suis retrouvé parfois dans des situations à la limite que la situation ne dégénère, quand certains avaient des doutes sur ma démarche… Au passage, certains de ces « Cannabis-Clubs » étaient tellement glauques et délabrées, avec pratiquement aucune lumière à l´intérieur, des murs paraissant tomber en lambeaux, et qui n´évoquaient aucunement l’ hospitalité ou la convivialité d’un usage social, mais plutôt la clandestinité.

En plus du fait que le THC peut rendre certaines personnes bien paranoïaques, je ne tombais vraiment pas au bon moment du tout, juste quand l´état espagnol commençait à faire volte-face à l´encontre de ces « Cannabis Social Club ». Ironie du sort, la plupart ont été fermés quelques jours plus tard (surtout à Madrid), donnant sans doute raison à certaines de leurs théories conspirationnistes

Aussi bien à l’écoute de ceux qui sont pour la légalisation, dépénalisation ou régularisation que ceux qui s’y opposent fermement, j’ai tout de même pu récolter de puissants témoignages aussi bien négatifs que positifs et ce en essayant toujours de rester le plus neutre possible dans ma démarche.

À travers ces différentes interviews et enquêtes je voulais comprendre un peu mieux la situation sur les cannabinoïdes entre la France et l´Espagne dans le cadre de la réalisation de ce film documentaire… mais une question persiste: comment une simple plante peut-elle faire si peur?

Lionel Caprari

Lien pour vous abonner à la chaine Youtube de CANNAPHOBIA:

https://www.youtube.com/channel/UCZTcb3ssxEgNv5Mqp807XvQ

Soutennez la création cannabique avec un big TIP! 😉 😉 😉

Liens de partage: