Rencontre avec PRETTIEST EYES: Cannabis à Porto Rico et L.A?

Il y a quelques mois j’avais eu le plaisir de découvrir le groupe Prettiest Eyes au détour d’un festival avec leur musique post-industrielle entrainante mélangeant sonorités rock et numériques. Après le show et pendant que j’attendais un ami près des backstages, un de leur fan me demande de le prendre en photo avec eux et du coup je me retrouve alors en coulisses avec le groupe... puis en apprenant qu’ils sont basés à Los Angeles je leur demande de m’expliquer un peu comment ils ont vécus la fin de la prohibition en Californie, état américain qui a légalisé l’usage adulte du Cannabis en 2016, bien que son utilisation médicale était déjà légale chez eux depuis 1996Marcos Rodríguez, originaire de Porto Rico, chanteur et bassiste du groupe, accepte de répondre à l’interview #Cannaphobia.

Le trio Prettiest Eyes avec Pachy (batterie et chant), Marcos (basse et chant) et Paco (claviers et machines)

Peux-tu nous résumer comment la situation a évolué en Californie par rapport au Cannabis?

« -En Californie, ça était d’abord médical, puis peu à peu il y a eut la décriminalisation (dépénalisation), ils ne pouvaient plus arrêter les gens juste pour possession d’herbe… ensuite il a fallu lutter pour le récréatif. Il a fallu aller sur le terrain et manifester… « pas à pas » rajoute son ami Paco, tout à fait, pour que le plus de voix possibles s’ajoutent aux votes et qu’ils décident enfin de changer la loi. »

« Après, pour vous, il ne faut pas baisser les bras et continuer les mouvements jusqu’à parvenir à la légalisation de la Marijuana… il faut continuer même quand il y a des votes contres ou des débats, il faut y aller et argumenter, parler aussi de tous ces patients qui sont malades et qui l’utilisent en leur expliquant: « Regardez comment ça les aide, ça ne tue personne, on peut le vaporiser par exemple et pas juste le fumer avec du papier il y a vraiment plein de manières différentes d’utiliser le cannabis, c’est vraiment énorme. »

Le groupe Prettiest Eyes a déchainer la foule au festival Relache.

Tu te souviens de la prohibition quand tu étais jeune?

« -Bien sûr, à Porto Rico c’était complètement interdit à l’époque, j’étais obligé de me cacher ou d’aller dans le ghetto en chercher… ensuite tu te retrouves toujours dans des problèmes et parfois même des problèmes graves, malgré tout le positif que peut avoir le cannabis, tout autour il reste tous ces problèmes qui sont liés à la stigmatisation. »

  • « La stigmatisation est un processus qui, à terme, marque l’individu ou le groupe d’un opprobre (honte, humiliation): les stigmatisés sont ceux et celles qui subissent une réprobation sociale parce qu’ils auraient contrevenu à une loi ou une norme sociale; ils sont vus comme étant déviants. » -définition wikipédia

« Vous contribuez à ce que les choses se passent mal si vous ne légalisez pas… Vous devez la légaliser, sinon cela reste aux mains des cartels, dans des endroits dangereux ou ils te vendent aussi d’autres drogues… et pourtant les états en ont conscience… C’est la même chose qu’avec la prohibition de l’alcool, qui débuta en 1920, mais la prohibition du cannabis continue alors que l’alcool peut tuer, contrairement à la marijuana… « 

Prettiest Eyes – Don’t Call [OFFICIAL VIDEO]

Tu as bien résumé le sujet… du coup comment ça se passe maintenant à Porto Rico niveau marijuana?

« C’est surtout médical, tu peux obtenir une carte d’abonnement que tu payes à l’année et tu peux t’en procurer dans certains endroits autorisés, cela continue de se développer comme la production et c’est beaucoup mieux car ils retirent la marijuana de la rue et cela fait baisser la criminalité. Ils font ça bien, de meilleur qualité et de manière régulière, et en plus ils ont mis en place une taxe qui rapporte à la communauté. »

« – Je te le dis moi je suis surtout pour l’herbe « Soy majihuana de mi vida » , en France on trouve surtout du… hash (rires), c’est pas trop mal mais il faut le mélanger avec du tabac… « 

  • En Californie, cannabis médical et récréatif sont maintenant disponibles. La population consomme le plus souvent l’herbe pur sans y rajouter de tabac, en la vaporisant ou en l’ingérant. Je raconte alors à Marcos que j’avais appris en tournant ce documentaire que certains utilisaient d’autres plantes pour remplacer tabac tel que le noisetier, la damiana, le framboisier….
en coulisses avec Paco et Marcos du groupe Prettiest Eyes.

« Le fait qu’on puisse désormais en trouver en pharmacie a fait évoluer les mentalités. Désormais beaucoup de personnes de 50 ou 60 ans « sortent de l’ombre » (rires) et ils disent « Ah bon, on a le droit maintenant…!? » Du coup ça m’est arrivé d’en consommer avec mon père et je me retrouve à avoir une relation nouvelle avec lui au fur et à mesure… car comme l’alcool a été un phénomène social, le cannabis est lui aussi social, et on a va en parler encore pendant longtemps… ».

« la Marijuana et la musique, quoi de mieux? »

Marcos (Prettiest Eyes)
l’excellent clip vidéo « Mr President » de Prettiest Eyes, un hommage au film « They Live » de John Carpenter.
  • Pour finir voici un récapitulatif des cas retenus pour le cannabis à visée thérapeutique à Porto Rico depuis 2015: Alzheimer, anorexie, troubles de l’anxiété, arthrite, autisme, bipolarité, dépression, maladies dégénératives, notamment la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou la maladie de Lou Gehrig; ou la sclérose en plaques (SEP), épilepsie, fibromyalgie, glaucome, hépatite C, HIV/sida, support en oncologie pour chimiothérapie concernant des cas de cancer, maladies incurables nécessitant des soins palliatifs, insomnie, maladie inflammatoires de l’intestin, Parkinson, douleurs neuropathiques, syndromes post-traumatiques, lésions de la moelle épinière, et autres conditions qui provoquent la cachexie, la douleur chronique; nausées sévères; ou des spasmes musculaires persistants… il y avait presque 100000 patients qui était déjà inscrits au registre du département de la santé de Porto Rico au cours de l’été dernier.

Prettiest Eyes a également participé à la musique du film « VHYS » sorti récemment aux États-Unis, une étrange comédie rétro filmé entièrement en VHS que l’on espère aussi retrouver prochainement sur nos écrans.

Bande-annonce du film « VHYES » réalisé par JACK HENRY ROBBINS.

Interview réalisée, enregistrée en Espagnol et traduite par Lionel Caprari.

@LionelCaprari

Prochaines dates de concert du groupe Prettiest Eyes sur leur site: (Uk, Suisse, Belgique et en France à Paris, Annecy, Lille, Nîmes…)

http://www.prettiesteyes.com/

https://www.instagram.com/prettiesteyesss/

https://www.facebook.com/prettiesteyes/

https://prettiesteyes.bandcamp.com/album/prettiest-eyes

Liens de partage: